Un esprit saint dans un corps sain

En février 2011, en retournant en Haïti pour la première fois après la tragédie, Nadine Francillon fait la rencontre d’enfants traumatisés. Le mot Goudougoudou était sur toutes les lèvres. C’est [...]

En février 2011, en retournant en Haïti pour la première fois après la tragédie, Nadine Francillon fait la rencontre d’enfants traumatisés. Le mot Goudougoudou était sur toutes les lèvres. C’est à ce moment qu’elle a compris aussi la signification de ce néologisme. Les enfants lui racontaient le cauchemar qu’ils ont vécu quand la terre a tremblé, le fait de dormir dans la rue et, dans certains cas, la triste réalité de devenir orphelins.

À son départ, elle se posait une seule question: comment aider ces enfants à voir la vie d’une manière différente, à oublier l’espace d’un instant cette catastrophe? FOVA, Fondation Voix Angélique, était déjà en exercice en Haïti depuis quatre ans avec comme objectif de permettre aux enfants démunis d’avoir accès à l’éducation. Suite au séisme, l’implication et les programmes ont augmenté afin d’en faire davantage pour que ces enfants vivent pleinement leur enfance.

Les membres de FOVA ont décidé de mettre sur pied des camps d’été. Pendant une à deux semaines, les enfants pratiquent un sport, se détendent, sont initiés à la peinture ou au bricolage. Le bricolage les aide à s’exprimer, ils deviennent créatifs, font travailler leur imagination ce qui leur permet d’extérioriser leur peur. Les bénévoles venus du Canada passent du temps avec eux pour partager sur divers sujets. Lors de ce camp, les enfants font aussi du tourisme local à la découverte de leur terre natale. Ils oublient pour un instant l’image des cadavres et des maisons démolies et se concentrent sur la beauté des sites touristiques du pays. Une enfance pour essayer de guérir les blessures du passé. Tiré du magazine Challenges

Les Buts :

  1. Développer l’esprit sportif chez les jeunes enfants âgés de 9 à 12 ans.
  2. Développer l’esprit créatif des jeunes âgés de 9 à 12 ans des différents milieux.
  3. Faire découvrir les attraits touristiques de la ville des Cayes et de Port-Salut aux enfants âgés de 9 à 12 ans.

Depuis 2011, 189 enfants ont participé à nos camps, 6 villes visitées dont 5 départements.

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.